Genezys Flux
Genezys à besoin de toi. Viens te battre !



 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dernière Lettre d'un Insurgé [Contexte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masked Man

Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 176

Carte d'Identité
■ Arme(s): Divers Poignards
■ Métier:

MessageSujet: Dernière Lettre d'un Insurgé [Contexte]   Mar 22 Déc - 20:26

Contexte



Voici le contexte complet du forum.
S'il vous semble un peu compliqué et que vous ne comprenez pas tous les termes, pensez à aller faire un tour dans "Le dictionnaire de l'univers" !

DERNIÈRE LETTRE D'UN INSURGE

186 jours ? Je ne sais plus. J'ai perdu la notion du temps depuis peu. Je n'arrive à distinguer le jour de la nuit que par la petite brèche du mur de ma cellule. Quelques fois un rayon de soleil s'y infiltre. J'ai gravé d'un trait chaque jour passé dans cette pièce. Ils sont trop nombreux, je ne les comptes plus. L'obscurité est devenue mon univers.
Ils ne me nourrissent plus, mes forces s'épuisent, je sens la fin arriver. Je n'ai pas flanché, je ne les ai pas trahis. Je fais partie de ceux qui savent, ceux qui savent ce qui se passe réellement. Je vais bientôt mourir, ici dans cette prison. Vous, qui que vous soyez, lorsque vous lirez ceci, si comme je l'espère, vous faites partie, ou allez faire partie, de la résistance, allez porter à Leane Flux un message : le combat doit continuer ! Si, par malheur vous êtes l'un des leurs, sachez que nous n'abandonnerons pas, Killian sera tué, et votre gouvernement destitué. Nous sommes prêts à tout risquer. Jusqu’à notre vie. Et j’en suis la preuve vivante. Pour peu de temps encore…


En 2154, il y a 50 ans, un virus nommé V263 connu le jour. Il décima plus de 99% de la population terrestre. Il semblerait qu’il ait naquit d'une alliance entre ce nouveau carburant dont je ne peux me rappeler le nom et un gaz, que l'on pensait utiles à la préservation de la planète. Il rasa tout. Il ne toucha pas seulement l'espèce humaine, mais aussi la faune et la flore. Tout fut contaminé, décimé. Une ère de chaos débuta alors, et rares furent les survivants.
Tout ce pour quoi nous nous étions battus auparavant fut détruit ; nos villes, nos familles, la paix, la sécurité. Le sentiment d'insécurité ressentie par tous amena à une dynamique de « chacun pour soi ». Et malgré tous les efforts fournis, cela entraîna une vague de pillages, de meurtres, de vols…


Un groupe de scientifiques ayant survécus cloîtrés dans leur « Cités laboratoires » Gaïa, pris alors la décision d’aider les survivants. Il instaura une sorte de gouvernement, et sépara en deux lieux éloignés les derniers survivants. D'un côté ils entreposèrent, oui c’est le mot, ceux de « l'extérieur », dans une zone qui fut rapidement nommée Exile. Cette zone, d’après ce que j’ai pu entendre, serait une ancienne ville abandonnée lors de la propagation du virus. Bien évidemment, peu de gens savent réellement ce qu'il se passa en ces lieux. Moi-même j’étais totalement aveugle et ignorant. Après tout, cela n’importait que peu à l’époque. Pour beaucoup d'entre nous la question ne se posait pas, l'extérieur était synonyme du virus, et dans les esprits tout n'était plus que néant.
Jamais on ne nous dit qu’on y laissa pour morts les survivants suspectés d'être touchés, ceux qu’on appelé les « Souillés ».
En effet, il semblerait que Exile soit une ancienne ville en ruine, une immense ville entourée de barricades et surveillée via des sortes de montgolfières pour éviter tout contact, mais surtout pour ne pas que les Souillés puissent s’échapper. Depuis le commencement de cette histoire, enfin je suppose, toutes les personnes suspectées d’avoir été en contact avec le virus furent envoyées là-bas. Ils sont maintenant des milliers, vivant des restes de la ville. Mourant sur les routes, dans les champs, n’importe où… C’est terrible !
Et en réalité, mis à l’écart de l'autre partie des survivants, Exile devint un véritable champ de bataille. Là-bas la nature repris le dessus laissant s'affronter deux clans pour les terres et l’accès à la ville.
Les deux groupes se créèrent petit à petit, les nouveaux arrivant à Exile n’ayant probablement pas beaucoup le choix, devaient généralement « choisir » en fonction du premier qu’il rencontrait. Et bientôt ce fut des véritables clans qui se fondèrent. Chacun occupant une partie de la ville, et essayant de rassembler un maximum de Souillés. Les deux groupes avaient pourtant des objectifs très différents. L’un des deux était un groupe de cannibales sauvages et sans règles ayant perdue leur humanité dans ce chaos, alors que le second tentait désespérément de rester un minimum civilisé. D’après ce que l’on dit ils se nourrissent de plantes, racines et autres sèves d’arbres, bref cela n’a pas vraiment d’importance.
Cependant, certains bannis préférèrent ne pas choisir de camp, partent en solitaire et tentent de survivre par leurs propres moyens. Entre nous, les Insurgés, on les appelle les Nomades, et ils restent nos seuls rares, très rares, messagers.


L'autre partie des survivants se regroupa à Genezys. Une cité fortifiée, ancienne base scientifique, où l'ont plaça les rescapés n'ayant pas été en contact avec la maladie. Au sein de ces murs, les scientifiques créèrent l'Ordre, un semblant de gouvernement qui s'employa à diriger tant bien que mal toute la vie de Genezys. Petit à petit se mis en place un gouvernement hiérarchique se divisant en plusieurs parties, ayant avec eux les meilleurs scientifiques. Nous pensions tous que, protégés ainsi au sein de Genezys, la paix et la sécurité reviendrait, illusionnés par l'espoir que nous insufflaient les scientifiques de trouver un remède au virus.
A partir de ce moment-là, ces derniers occupèrent vingt-quatre heures sur vingt-quatre leurs laboratoires afin de s'isoler pour trouver le vaccin contre le v263.
Cette situation ne devait être que temporaire. Mais le temps passa, et nos espoirs commençaient à s'assoupir, et la dépression dans nos esprits revint. Certains parlèrent même de quitter la ville, mais bien trop apeuré par le monde « extérieur » ils restèrent. Les scientifiques, avec a leur tête James Loodchild, proposèrent alors un remède temporaire, simple mais efficace contre ce mal : Le Librium. On nous informa qu’il permettait de neutraliser partiellement les effets du virus et il nous apparut alors comme le remède miracle que nous espérions, et nous le primes donc tous sans réfléchir, dans un automatisme extrême. Mais en secret, sans le savoir, en agissant de la sorte, nous permîmes à une société pseudo-religieuse de s'installer.
James Loodchild était un jeune scientifique prometteur. Il avait repris les travaux que son père avait débuté, depuis que ce dernier était mort il y a 5 ans.
Nous retrouvâmes de l'espoir et l'envie de reconstruire nos vies. Mais un nouveau dilemme fit surface, très vite l'Ordre se rendit compte que le Librium engendrait un problème non négligeable : la stérilité. Je faisais d’ailleurs parti du groupe de scientifique qui fit cette découverte. Elle me bouleversa.
Ils choisirent de garder ce secret et afin d'y remédier, ils décidèrent d'utiliser un procédé innovant : le clonage humain. Les ADN furent recyclés et les morts renaissaient comme de nouveaux individus avec en eux des fragments de leur mémoire. Le scientifique James Loodchild était contre ces procédés, mais seul il ne pouvait l'arrêter et continua donc ses recherches de son coté.
La reproduction sexuée, telle qu'on l'a conçoit avait alors totalement disparue. Nous étions tous créés en laboratoire, et les embryons étaient ensuite réimplantés dans les utérus des femmes, qui ignoraient et ignorent encore tout de cette manipulation génétique, pensant être tombée enceinte de façon naturelle.


Cette situation initialement temporaire, était sur le point de se terminer le jour où James Loodchild découvrit enfin comment guérir le peuple de la stérilité. Tous auraient alors pu retrouver une vie tout à fait normale, sans gouvernement hiérarchique, sans manipulation embryonnaire et surtout sans Librium. James informa alors son jeune frère Killian, l'un des membres les plus importants siégeant au conseil, de sa découverte. Mais ce dernier, retourna le conseil et le convaincue que l'apparition de ce remède était une menace pour eux, qu'il mettrait un terme à ce gouvernement. Le conseil perdrait alors son pouvoir, son influence. Tous d'avis que la réalisation de ce projet amènerait a la destitution du conseil et a un revirement de situation, ils mirent en place un coup d'état. Ils tuèrent James et dans sa perte disparurent tous les espoirs pour la civilisation de revivre un jour dans un monde normal. Sa mort fut annoncée dès le lendemain, et Killian prit la tête du pouvoir. Malheureusement, le peuple ne connut jamais la véritable histoire. Le conseil fit renforcer la sécurité de la ville afin de pouvoir réellement la gouverner, car des soupçons s'éveillèrent chez certaines personnes, mais ne représentaient pas encore une menace réel pour le gouvernement.


Lors de recherches le groupe de scientifiques de Killian, s'aperçut rapidement que le Librium, mélangé à une molécule d'argent, a pour effet secondaire d'entrainer une naïveté assez forte. Et que le donner au peuple permettrait à l'Ordre d'agir sans que les gens ne se posent de questions. Ainsi ils restaient sceptiques face à ses agissements, sans pour autant que cela ne les transforme en légumes. Si nous avions su que le conseil agirait de la sorte, nous aurions pu l'éviter, mais tout ceci se trama dans le plus grand des secrets. Ils mirent donc ce stratagème en place.
Très vite ils remplacèrent les doses de Librium commerciales par les mutées, mais bien évidemment, l'Ordre ne fut pas concerné par ce nouveau mélange et garda donc toutes ses pensées claires.
La méthode de clonage changea également du tout au tout, les fœtus étaient désormais conditionnés et les traitements qu'ils subissaient au cours de leur développement déterminaient leur future position dans la hiérarchie sociale. On fut ainsi divisé en plusieurs sous castes, auxquels ont attribua à chacune des responsabilités bien précises. La caste supérieure contenant les humains Alpha visant à être l'élite dirigeante. Chacun d'eux programmés pour êtres beaux, grand et intelligent. Celle-ci est suivi pas celle des humains Beta, formant une caste de travailleurs intelligents, conçus pour occuper des fonctions assez importantes. Puis la caste inférieure contenant les humains Gamma, la classe moyenne, voir populaire, les Delta et les Epsylon formant enfin les castes les plus basses. Ces dernières destinées à occuper les fonctions manuelles assez simples et programmées pour être petits et laids. Chacune de ces castes fut donc divisées en deux sous parties : Plus et Moins. Et afin que nul n'envie une caste autre que la sienne, le gouvernement s'assura que chacun, en raison de son conditionnement, estime être dans une position idéale dans la société.
Nous découvrîmes même que les scientifiques entravaient le développement des embryons destinés à des castes inférieures, en leur injectant des doses d'alcool par exemple.


A la même période a Exile, on nous informa de la réapparition de certaines espèces animales. Des cerfs et des chevreuils et autres animaux de leurs familles étaient à nouveau visibles dans les bois et les clairières. Intrigués par cette réapparition animale soudaine, des "chercheurs" de Exile découvrirent une plante. Une plante dont ces bêtes semblaient tout simplement se nourrir. A l'apparence d'une mauvaise herbe, sous les microscopes ils se rendirent compte que cette plante, à la suite de son contact avec le carburant, avait muté et contenait dans son métabolisme une enzyme permettant de guérir du virus. Ils travaillèrent alors à l’extraction de cette enzyme malgré le peu de moyens ainsi qu’à la réalisation du vaccin. A Genezys l'existence du vaccin nous était encore inconnue, et le Librium continuait d’aveugler le reste du peuple sur les agissements de Killian et de son conseil.


Quant à moi, c’est après la mort de James que j’ai changé de camp. J’ai compris rapidement que les intentions de Killian étaient bien différentes de celles de son frère et que le pouvoir lui été monté à la tête. J’ai démissionné et je suis parti m’installer en bas, dans la ville. C’est d’ailleurs là qu’à pu débuter ma résistance.
En effet, si pour la plupart d'entre nous, la mort de James Loodchild parut naturelle, et n'éveilla pas de questions, sa compagne, Leane Flux ne fut pas leurrée. Son intime conviction que l’homme qu’elle aimait n'est pas décédé naturellement mais fut assassiné, l'a conduite à arrêter de prendre le Librium et a découvrir les manipulations de Killian. Elle s'exila alors de Genezys pour se réfugier dans les souterrains de la ville. Rapidement elle prit conscience de l’importance de faire comprendre au peuple ce qu’il se tramait. Elle décida de monter en secret un groupe de rebelle, nommé les Insurgés. Elle réussit petit à petit à convaincre certaines personnes de toutes les castes, mêmes des scientifiques, de ne plus prendre de Librium et de se joindre à la révolte. Elle me convaincu également sans difficultés de rejoindre ses rangs.
Rapidement, nous pûmes nous rendre compte de la situation cruellement délicate dans laquelle nous, le peuple de Genezys, étions.
De plus nous avions un autre problème, à partir du moment où nous avons refusé de continuer à prendre le Librium, nous fûmes traqués par Killian et ses hommes, des soldats surentrainés à l'aide de programmes directement implantés dans leur cerveau à leur création faisant d'eux des machines à tuer surhumaines. Le motif ? « Traitrise et motivation terroriste envers le gouvernement » qu’ils ont dit au peuple.
Mais malgré ça, les rangs des Insurgés se gonflaient peu à peu et le peuple commençait à se réveiller.
Ce que l'Ordre ignore, c'est que suite à l'arrêt brutal de Librium, nous, les Insurgés, avons développé la faculté de communiquer par télépathie, et même si cela se limite aux personnes proches de nous dans l’espace, c’est déjà un plus.
L'Ordre et ses soldats nous traquèrent. Ceux d'entre nous qui étaient démasqués furent emprisonnés, comme moi, d'autres bannis a Exile. Et ce fut leur erreur, car grâce à cela, les Insurgés purent constater par l’intermédiaire de rares messagers, que c'était là-bas que se trouvait le véritable vaccin contre le v263.
Car a Exile, on pouvait guérir du virus.
La dernière chose dont je suis au courant c’est que le vaccin serait tiré d'une plante, qui aurait muté à la suite de son contact avec le carburant.
Et aussi que Leane Flux nous assigna alors trois missions : tuer Killian, détruire les stocks de Librium et ramener le vaccin de Exile.


Je suis fière d’écrire ces derniers mots, moi qui suit mort pour vous.
Le monde se soulève, la résistance est en place...
Revenir en haut Aller en bas
http://genezys-flux.forumactif.com
Masked Man

Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 176

Carte d'Identité
■ Arme(s): Divers Poignards
■ Métier:

MessageSujet: Re: Dernière Lettre d'un Insurgé [Contexte]   Mar 15 Fév - 18:31

Voici deux vidéos qui illustrent l'univers de Genezys Flux.
La première se déroule lors de l'attaque du virus , il y a donc quelques années de ça.
La deuxième est celle qui est présente sur le panneau d'accueil du forum. C'est une sorte de spoiler, un aperçu du monde dans son état actuel...






Enjoy !

......................................................................................................


"Vi Veri Veniversum Vivus Vici"

[Jimi Poker]
Revenir en haut Aller en bas
http://genezys-flux.forumactif.com
 

Dernière Lettre d'un Insurgé [Contexte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genezys Flux :: Avant de jouer :: | ADMINISTRATION | :: L'Univers GF-